Josiane Balaskodu 17 octobre au 18 novembre 2018

Il y a quinze ans, Hugo Martial et Gigi Ortéga étaient un couple vedette, accumulant les succès à la scène et à l’écran. Mais le temps a passé, Hugo et Gigi se sont séparés, Hugo continuant sa carrière très honorablement, Gigi sombrant dans l’oubli, l’alcool et la dépression. Hugo se prépare à son retour sur scène, mais le jour de la première répétition, il apprend la défection de la partenaire prévue. Sylvestre, son agent, a alors une idée : réunir à nouveau Gigi et Hugo et en faire un événement médiatique.

Un grand cri d’amour est la confrontation d’un couple séparé par des malentendus. Particularité : ce sont des acteurs, des cabotins, des égocentriques. Face au teigneux Hugo, Gigi joue les grandes dames des planches. Nous assistons aux rencontres, aux répétitions, au montage du décor, et aux prémices de la première représentation.

CALENDRIER DES REPRÉSENTATIONS

Pour réserver, cliquez sur le segment rouge ou orange de la date souhaitée dans le calendrier.

représentation en matinée (15h)
représentation en soirée (20h15)
bouton réserver le spectacleréserver le spectacle

DISTRIBUTION

Avec Natacha Amal, Alain Leempoel, Pierre Pigeolet et Bernard Cogniaux

Mise en scène Daniel Hanssens
Décors Francesco Deleo
Costumes Ludwig Moreau

QUELQUES PHOTOS

POUR EN SAVOIR PLUS

Il y a quinze ans, Hugo Martial et Gigi Ortéga étaient un couple vedette, accumulant les succès à la scène et à l’écran. Mais le temps a passé, Hugo et Gigi se sont séparés, Hugo continuant sa carrière très honorablement, Gigi sombrant dans l’oubli, l’alcool et la dépression. Hugo se prépare à son retour sur scène, mais le jour de la première répétition, il apprend la défection de la partenaire prévue. Sylvestre, son agent, a alors une idée : réunir à nouveau Gigi et Hugo et en faire un événement médiatique. Le seul problème, et de taille, est d’arriver à convaincre ces deux-là de rejouer ensemble, et au vu de leur passé tumultueux, et de leurs caractères de chien, la partie n’est pas aisée. Sylvestre va alors user de ruse et de diplomatie, au grand dam de Léon, le metteur en scène, pour qui la perspective de se retrouver face à ces deux fauves est une épreuve qu’il aura bien du mal à surmonter.

Un grand cri d’amour est la confrontation d’un couple séparé par des malentendus. Particularité : ce sont des acteurs, des cabotins, des égocentriques. Face au teigneux Hugo, Gigi joue les grandes dames des planches. Nous assistons aux rencontres, aux répétitions, au montage du décor, et aux prémices de la première représentation.

Une vue des coulisses irrésistiblement drôle où le public participe, malgré lui, à tout ce qu’on lui dissimule toujours…