De David PharaoDu 15 février au 12 mars 2006

Cinquante ans, trois ans de chômage, des indemnités en chute libre, Gérard est au bout du rouleau quand il est enfin recruté pour un poste en Indonésie. Pour se concilier les faveurs de ‘l’intégrateur de compétences’, Gérard l’invite à dîner chez lui. Sa femme Colette, piètre cuisinière, s’affole.

Alexandre leur voisin, gourou de la communication, relooke le couple en vingt-quatre heures : appartement, déco, menu, culture générale… jusqu’à ce que, les nerfs à vif, le couple ouvre enfin sa porte à… l’invité.

CALENDRIER DES REPRÉSENTATIONS

Pour réserver, cliquez sur le segment rouge ou orange de la date souhaitée dans le calendrier.

représentation en matinée (15h)
représentation en soirée (20h15)

DISTRIBUTION

Gérard Pascal Racan
Colette Régine Verelle
Alexandre Bruno Georis
Pontignac JPierre Pigeolet
Mise en scène Jean-Paul Clerbois
Décors Francesco Deleo
Costumes Fabienne Miessen

QUELQUES PHOTOS

POUR EN SAVOIR PLUS

Dans sa pièce, David Pharao, grand admirateur du Chaplin des « Temps modernes », invente les ‘intégrateurs de compétences’, un poste-clé qui crée un obstacle supplémentaire dans la course de fond que constitue l’accession à un poste sur le marché du travail. Un emploi pour cadre de haut niveau hiérarchique : fonction insigne, mission indigne.

On peut contester à David Pharao l’inexactitude ou l’exagération de certains de ses propos. Mais le cynisme y est tellement vraisemblable ! Les spectateurs y reconnaissent les épreuves qu’ils ont quelquefois subies, ou les tribulations que leurs proches leur ont racontées.

La comédie, ici, sert autant à critiquer la stratégie des décisionnaires qu’à désintégrer les intégrateurs en désamorçant nos peurs. Puisqu’il faut «réhabiliter le travail», commençons donc par rendre sa dignité à celui qui travaille, et puisque le rire est le propre de l’homme, rions de « l’invité » et restons nous-mêmes.

L’ AUTEUR

David Pharao

 

Auteur et metteur en scène de théâtre, David Pharao est invité par Jean-Louis Barrault à créer sa première pièce « Croquez le melon », co-écrite avec Isabelle Pirot et Jean-Paul Schné, au Théâtre d’Orsay en 1976. L’année suivante, il écrit et met en scène « Lady Pénélope » au Festival du Marais. Il crée ensuite « New-York Blues » à la Maison de la Culture de Bobigny en 1981, il s’agit d’un spectacle musical, co-écrit avec Léopold Sedar Senghor, pour la troupe Mudra, fondée par Maurice Béjart.

Il se consacre ensuite à la télévision comme scénariste et réalisateur au travers d’une dizaine de téléfilms et plus de cent épisodes de série.

Son court métrage « Waka Waka » est récompensé aux Festivals de Chamrousse, de Vevey et de La Ciotat où Claude Pinoteau lui remet le prix du Meilleur court-métrage 1987.

« L’Invité » marque son retour au théâtre. Il travaille actuellement à son adaptation cinématographique, produite par la Société Europacorp de Luc Besson. Cette pièce a reçu quatre nominations pour les Molières 2004 dont celle du Meilleur Auteur francophone vivant.