de Stanislas-André Steeman Du 22 octobre au 16 novembre 2008

Sept victimes en deux mois et demi – sept crânes fracassés. Londres est terrorisée par un mystérieux assassin qui signe ses crimes en abandonnant un bristol au nom de Mr Smith sur les lieux. Scotland Yard se casse les dents sur cette affaire jusqu’au jour où un certain Toby Marsh leur dit avoir vu Mr Smith entrer au 21 Russel Square… C’est là qu’habiterait l’assassin !

CALENDRIER DES REPRÉSENTATIONS

Pour réserver, cliquez sur le segment rouge ou orange de la date souhaitée dans le calendrier.

représentation en matinée (15h)
représentation en soirée (20h15)

DISTRIBUTION

Le commissaire Strickland Patrick Brüll
Ginger Lawson Fabrizio Rongione
L’inspecteur Fuller Hervé Guerrisi
L’inspecteur Harris Tristan Moreau
Toby Marsh / Dr Hancock David Leclercq
Mrs Valérie Hobson Manuela Servais
Mary Stéphanie Blanchoud
Major Fairchild Alexandre von Sivers
Dr Hyde Freddy Sicx
Mr Collins Didier Colfs
Mr Andreyew Jean-Marc Delhausse
Miss Holland Colette Sodoyez
Pr Lalla-Poor Toni d’Antonio
M. Durand / L’inspecteur Storey Ronald Beurms
Mise en scène Claude Enuset
Décors Francesco Deleo
Costumes Françoise Van Thienen

QUELQUES PHOTOS

Photos : Fabrice Gardin

POUR EN SAVOIR PLUS

Stanislas-André Steeman est né à Liège le 23 janvier 1908. Il y a donc cent ans.

Passionné par l’écriture, il n’a que quinze ans lorsqu’il publie ses premiers textes dans la Revue Sincère. Un peu plus tard, il entre comme journaliste au quotidien ‘La Nation belge’. Après avoir écrit à quatre mains avec un collègue, il publie « Péril » en 1929, son premier livre en solo. La notoriété suit rapidement. En effet, « Six hommes morts » remporte le Grand prix du roman d’aventure en 1931. C’est dans ces années aussi qu’apparaît son héros favori, Wenceslas Vorobeïtchik (dit M. Wens). « L’Assassin habite au 21 » (1939) et « Légitime Défense » (1942) (sous le titre « Quai des orfèvres ») sont portés à l’écran par Henri-Georges Clouzot.

Pas moins de treize films seront ainsi tirés de ses romans policiers, et son œuvre est traduite dans de nombreuses langues à travers le monde.