Chat et souris
De Ray Cooney, Adaptation de S. Vaughan et J-C. Barc
Du 9 septembre au 4 octobre 2009
Les Anglais parlent d’une « Cooney Farce » comme les Français parlent d’un Feydeau. Ray Cooney utilise la technique du ‘mentir à l’infini’ du dramaturge français. Un premier mensonge en entraîne un second, qui en génère une kyrielle, c’est la ‘prise d’inconscience’ masculine, le comique de défense.
Dans ‘Chat et souris’, Jean Martin, alias Pascal Racan, qui comptait sur la complaisance de son ami Gilbert, Michel Poncelet, devient finalement ‘un mensonge qui dit la vérité’. Mais entre-temps, dans une ronde diabolique menée par notre metteur en scène acrobate, Bernard Lefrancq, tous les personnages auront menti, à ne plus savoir s’ils mentaient quand ils disaient la vérité ou quand ils ne la disaient pas.

bouton LA PIÈCELA PIÈCE

La souricière
D’Agatha Christie, Adaptation de Fabrice Gardin
Du 14 octobre au 8 novembre 2009
Un meurtre vient d’être commis dans Culver Street à Londres.Dans la campagne anglaise, un jeune couple, Mollie et Giles Ralston inaugure une pension de famille, Monkswell Manor. Très vite, ils s’y retrouvent bloqués par une tempête de neige avec cinq pensionnaires hauts en couleurs…
Grande dame du suspense, Agatha Christie embrouille les pistes avec une habileté diabolique. Son œuvre subjugue par sa précision, son mystère et son ambiance.

bouton LA PIÈCELA PIÈCE

La Revue 2010
Du 2 décembre 2009 au 31 janvier 2010
La Revue colore notre ciel gris avec une caricature de l’actualité de l’année.
Sur un rythme soutenu, Richard Ruben, Bernard Lefrancq et leurs partenaires de scène endossent une multitude de personnages (politiques ou autres…), et passent de l’un à l’autre avec souplesse et rapidité. Guidée par l’unique envie de vous faire rire, la troupe de la Revue mettra sa joyeuse dérision à votre service.
Dans un décor mouvant et des costumes éclatants, rien de tel que notre défouloir annuel pour faire le plein de chaleur quand dehors souffle la brise et gronde la crise…

bouton LA PIÈCELA PIÈCE

Les belles-soeurs
D’Eric Assous
Du 10 février au 7 mars 2010
Il y a l’intello désabusée, ayant le verbe aussi facile que le verre. Elle est l’épouse de l’aîné, l’avocat, beau comme un cliché, lâche malgré son assurance. Il y a la bourgeoise, très snob, aux vêtements griffés. Elle est l’épouse du cadet, le dentiste, très réputé et débordé. Il y a la bonne fille, un peu nunuche, qui agace les autres. Elle est l’épouse du dernier, au ‘physique moins avantageux que ses frères’ et qui dirige une boîte d’informatique. Et puis, il y a l’invitée surprise qui fait exploser les non-dits. Une bombe affolant les hommes et dérangeant les femmes, tant elle est belle, libre et jeune.
Éric Assous dépeint avec un trait d’humour grinçant et incisif les relations entre couples, entre hommes et femmes.

bouton LA PIÈCELA PIÈCE

La visite de la vieille dame
De Friedrich Dürrenmatt, Adaptation de Jacques De Decker
Du 24 mars au 18 avril 2010
Tout comme son compatriote Max Frisch, Dürrenmatt a profondément marqué le théâtre de langue allemande à partir de la fin des années quarante jusqu’aux années soixante. Ses pièces constituent un miroir exemplaire du monde, dans lequel la tragédie, se mêlant à la comédie, débouche très souvent sur le grotesque. Il développe une esthétique de la distance.
Partant d’une réflexion sur le protestantisme de son père et d’une appréhension du monde de type apocalyptique, Dürrenmatt développe des paraboles polysémiques qui se référent à l’actualité, tout en soulevant des questions d’ordre métaphysique. Ses pièces nous interpellent sur le comportement moral de l’individu et de la collectivité, sans toutefois nous proposer une « morale » tranchée.

bouton LA PIÈCELA PIÈCE

Pour l’abonnement de l’année en cours